Architecture

L'architecte de l'église, M. Frank Wills de Salisbury en Angleterre, a été fortement influencé par les idées d'Augustus Pugin et de la Camden Society à Londres. Pugin et ses alliés ont favorisé l'architecture néo-gothique, enracinée dans la tradition de l'église médiévale, comme étant la plus appropriée pour les bâtiments religieux, en particulier ceux revendiquant un héritage anglais.

Wills copie l'architecture d'une église paroissiale du XIVe siècle à Snettisham, un petit village du Norfolk.

Malheureusement, il décéde alors que les fondations sont encore en cours de réalisation, et ses projets sont donc réalisés par Thomas Scott, un autre Anglais vivant à Montréal. Scott conçoit également la gare Bonaventure à Montréal et la gare Union à Toronto.

St. Mary's Snettisham

Remarquez les caractéristiques gothiques de la cathédrale

  • Elle est construite en forme de croix, d'une longueur totale de 62 m, d'une largeur de 33m et d'une hauteur de 70m.
  • Elle comporte une tour surmontée d'une haute flèche
  • La façade est en pierre
  • Ell a des fenêtres et des portes en ogives
  • La grande porte d'entrée rouge est encadrée par un triptyque de 3 arches en pierre
  • Les fenêtres sont en vitraux. Regardez la grande rosace au-dessus de l'entrée
  • Voyez les tourelles et les contreforts, qui sont tous des éléments typiques du gothique

 

 

Pouvez vous trouver les gargouilles ? Leur rôle pratique est de permettre l’évacuation des eaux, mais les gens aiment aussi penser qu'elles éloignent les mauvais esprits.

Remarquez comment la pierre autour de la porte s'effrite. À l'origine, c’est de la pierre de Caen, provenant de France, qui a été utilisée sur la surface de la cathédrale, mais celle-ci s'est rapidement détériorée sous notre climat montréalais. La plupart des vieilles pierres ont été remplacées par du calcaire de l'Indiana en 1920. Comme vous pouvez le constater, il y a encore des problèmes de maçonnerie par endroits.

Creuser jusqu'au roc

Une caractéristique impressionnante de la nouvelle cathédrale était son haut clocher, l'un des rares au Canada à être érigé en pierre. C'est une erreur, car le sol en dessous était trop mou et instable pour supporter son poids. L'église commence donc à s'incliner. En 1920, son sommet s'incline de deux pieds – soit près de 60 cm - vers la rue Ste Catherine et la flèche doit être démontée. Nous parlerons plus en détail de la flèche au fur et à mesure que nous nous en approcherons.

En 1987 et 1988, une énorme fosse est creusée sous le bâtiment de la cathédrale et d'énormes piliers sont érigés pour soutenir la structure patrimoniale.

Cette fosse est devenue le centre commercial - Les Promenades de la cathédrale. Si vous visitez le centre commercial, vous verrez ces mêmes piliers qui reposent sur le roc et maintiennent toujours l'église intacte. Si vous connaissez la vieille chanson évangélique "Le sage a construit sa maison sur le roc ...", vous voudrez peut-être la chanter !