Approchez-vous de la balustrade du maître-autel.

Vous vous trouvez maintenant à l’extrémité de l’église, également appelée extrémité orientale, car les églises chrétiennes sont traditionnellement orientées vers l’est, face à Jérusalem. Ce n’est pas toujours le cas pour les bâtiments plus récents, comme la cathédrale Christ Church, qui est orientée vers le nord-ouest pour se conformer au plan de la ville.

L’autel et le retable en pierre ont été construits à la mémoire des paroissiens de la cathédrale morts pendant la Première Guerre mondiale. Les noms de ceux qui sont morts au cours de la Deuxième Guerre mondiale y ont été ajoutés plus tard.

L’autel, constitué de pierre et de marbre de Caen, est généralement recouvert d’une nappe d’autel, de sorte que vous ne pouvez pas voir les dix pierres incrustées formant une croix.

Quatre pierres proviennent de lieux saints de Jérusalem, dont le jardin de Gethsémani et le mont des Oliviers, une provient des catacombes de Rome où les chrétiens étaient persécutés, quatre autres représentent la propagation du christianisme et viennent d’Irlande, d’Iona, de Canterbury et d’Annapolis Royal, la plus ancienne colonie nord-américaine. Sous cette dernière pierre se trouve un peu de boue des Flandres grattée sur une photographie prise sur la crête de Passchendaele en 1917.

Les sept scènes du retable représentent l’Annonciation, la visite des Mages, le baptême du Christ, la crucifixion, la mise au tombeau, la résurrection et l’Ascension.

Les sept visages au-dessus représentent:

saint Georges (le saint patron de l’Angleterre),
saint Martin de Tours (la date où l’armistice a été signé et qui est le patron des soldats),
saint Laurent (la date où Jacques Cartier a navigué pour la première fois dans le fleuve Saint Laurent),

notre Seigneur dans la gloire,

saint Jean-Baptiste (le saint patron du Canada),
saint Nicolas (le saint patron des marins) et
saint Michel archange (le protecteur des aviateurs).

Au-dessus du retable, les cinq panneaux du vitrail est, le premier vitrail placé dans la cathédrale, représentent le Christ et les quatre évangélistes. Ce vitrail fut érigé à la mémoire de l’honorable John Richardson, décédé en 1831, et de Sarah Grant, son épouse.

Retournez maintenant vers le croisement.