Pas encore de commentaires

Préparation et attente

Le jour de la braise
Aujourd’hui, mercredi 16 décembre, c’est le premier jour de la “braise” de cette nouvelle année chrétienne. Le jour de la braise est un jour où les chrétiens sont appelés à prier et à jeûner davantage. Ces jours sont célébrés quatre fois par an, à l’occasion de l’Avent, du Carême, de la Pentecôte et du jour de la Sainte-Croix. Dans chaque saison, les mercredi, vendredi et samedi suivant les jours de fête particuliers sont désignés comme “Ember Days”. En Avent, ces jours suivent la fête de Sainte Lucie le 13 décembre ; le mercredi parce que le Christ a été trahi, le vendredi parce que le Christ a été crucifié et le samedi parce que le Christ est mort.

Lorsque j’ai entendu parler pour la première fois du Jour de la braise, j’ai pensé à des charbons chauds et douillets dans une cheminée qui m’aideraient à méditer et à prier. Hélas, pas du tout ! L’anglo-saxon pour “ember” est “ymbrem” qui signifie “circuit” ou “révolution” en référence aux saisons de l’année. En latin, les jours de braise sont désignés par “quattour tempora” qui signifie “quatre fois”, faisant à nouveau référence aux saisons. Les jours de braise sont un moment de prière pour l’église et pour les dons de la nature. Curieusement, traditionnellement, les jours de l’Avent rendent grâce pour la récolte des olives !

Marc 1, 1-8
Alors que nous poursuivons notre voyage de l’Avent en cette troisième semaine de l’Avent, nos attentes et nos préparatifs sont plus importants. Ceci est bien exprimé dans le début passionnant de l’Evangile de Marc ;
Le début de la bonne nouvelle de Jésus-Christ, le Fils de Dieu.
Marc est l’Évangile le plus ancien. C’est le tout début d’un nouveau genre de littérature, l’écriture de l’Évangile. On nous dit tout de suite que ce sera la “bonne nouvelle” de Jésus-Christ qui est le Fils de Dieu. Et on nous dit aussi que cet Évangile est l’accomplissement d’une prophétie qui a été écrite dans Ésaïe proclamant le ministère de Jean-Baptiste : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers. Les thèmes de la préparation et de l’attente sont audacieux devant nous. Jean se préparera, alors que nous attendons avec impatience le chemin du Seigneur. Jean suscite davantage notre attente en disant : Celui qui est plus puissant que moi vient après moi ; je ne suis pas digne de me baisser et de délier le string de ses sandales. Je vous ai baptisé d’eau, mais lui vous baptisera du Saint-Esprit.
Que le Saint-Esprit remplisse effectivement tous nos préparatifs et nos attentes en cette période de l’Avent.

— Ralph Leavitt

Poster un commentaire