Pas encore de commentaires

Une lettre de Noël du Doyen

Les cathédrales connaissent une croissance extraordinaire – et la cathédrale Christ Church fait partie de cette croissance.

« Les cathédrales sont devenues des centres vivants de vie spirituelle et de musique pour tous, de tout âge et de tout milieu. On y accueil des enfants, des familles, des écoles … Des touristes y trouvent le sens du sacré et du spirituel, même ceux qui sont aux marges et en dehors de la foi chrétienne. »    (Statistiques des cathédrales du CofE 2013 – publiées 24novembre 2104)

Le prévôt (le doyen) de la cathédrale de Glasgow, Kelvin Holdsworth, l’exprime bien dans son blogue « Une cathédrale permet aux gens de croire sans avoir à appartentir. Et – Dieu merci – ils peuvent aussi appartenir sans avoir à croire. »

Certes, il y a beaucoup de visiteurs à la cathédrale qui croient sans pour autant devenir membres.   Ils prient jour après jour dans le silence de ce lieu sacré. Ils allument des cierges et laissent leur demandes de prière. Ils assistent aux offices quotidiens et à l’eucharistie.   Il y a aussi ceux qui appartiennent sans croire. Ils aiment le sens de l’histoire qu’on trouve à la cathédrale, son architecture, son calme dans un monde frénétique et bruyant.

De plus en plus de gens aiment la cathédrale pour sa musique. Il existe une vraie communauté qui vient tous les samedis pour écouter les concerts Oasis musicale.

image

« Dans une cathédrale, on trouve un lieu de paix et de prière dans le le tumulte de la vie quotidienne. » 

Et oui, il y a beaucoup de raisons bien variées que les gens aiment la cathédrale Christ Church. Certains ont des liens familiaux depuis des générations. Certains aiment l’austérité simple de ses pierres. Certains apprécient la qualité et la variété de la musique. Certains aiment la pertinance des homélies et les programmes d’instruction offertes pour tous les âges. Certains aiment qu’on les laisse tranquille pour prier Dieu tout seul et d’autres aiment partager la camaraderie et l’amitié les uns avec les autres.   Dans sa blogue Kelvin indique six points vitaux dans la vie les cathédrales.

  1. Le nom de cathédrale – une cathédrale est généralement ouverte – dans tous le sens large de ce mot – pour pas mal de gens, pourtant, les portes des églises sont bien trop souvent fermées – dans tous les sens de ce mot !
  2. Depuis des années des gens ont collaboré pour créer la beauté – et le beau compte .
  3. Ce n’est pas seulement qu nos musiciens font de très belle musique, c’est aussi qu’il évitent la mauvaise.
  4. Les gens aiment participer dans quelque chose qui va durer et qui ne dépendra pas sur eux seuls.
  5. Il vaut toujours la peine de faire son mieux.
  6. L’innovation
image

Kelvin écrit : « Le paradoxe curieux des institutions conservatrices qui néanmoins réussissent à survivre, est qu’elles sont souvent les institutions les plus innovatrices du monde.   Elles changent continuellement pour devenir de plus en plus ce qu’elles sont dèjà.   Ceci est vrai aussi pour les cathédrales, elles sont innovatrices parce qu’elles ont parmi leurs membres des personnes innovatrices. » 

Vous trouverez tout ceci à la cathédrale Christ Church ce Noël. Nos portes sont ouvertes pour tous – pour ceux qui s’asseyent discrètement au fond, et pour ceux qui se déguisera en mouton pour faire du bruit pendant le tableau de Noël.   Les décorations dans la cathédrale, les vêtements liturgiques, la musique et les messes seraient tous beaux, car beaucoup de gens auront travaillé dans les coulisses pour les préparer.   Demandez à Patrick combien d’heures de répétition ont fait les choristes et les organistes au mois de décembre !

Et nous n’avons pas peur d’innover.   Les familles avec des enfants, par example, et les gens qui habitent très loin de la cathédrale préfèrent célébrer leur première messe de Noël plus tôt qu’à minuit la veille.   (Il faut se rappeler qu’à 17h HNE – EST il est dèjà minuit à Bethléem !)

Alors, en ce temps de Noël je vous invite à trouver la gratitude dans vos coeurs : la gratitude pour votre propre histoire, pour vos familles et vos amis, une gratitude partagée dans vos foyers et partagée avec nous dans la cathédrale. Amusez-vous bien à créer la beauté de ce Noël autour de vous, pour vous et pour vos amis. Rapellez-vous que la charité et la générosité sont toutes les deux essentielles dans l’histoire de Noël et dans notre vie de chrétien. Et n’ayez-pas peur d’innover ! Attacher une giraffe équitable sur votre porte au lieu d’un renne ! 

Mais surtout, j’espère dans mes prières que vous trouverez un moment de paix et de prière dans vos vies si chargées – une oasis spirituelle – dans cette saison parfois stressante et dans ce monde des fois effrayant.   Voici ma prière pour vous, que vous trouviez l’enfant Jésus tout au centre de vos décorations de Noël, votre sapin, vos cadeaux, les animaux qui veillent sur la crêche, l’enfant Jésus qui est là avec vous, our pour vous, comme toujours.

Et je prie que tout ceux qui visitera la cathédrale verra au delà de notre architecture et notre musique, de nos liturgies, de nos oeuvres caritatives et de nos homélies, et qu’ils trouveront l’enfant Jésus – avec nous et pour nous tous. Emmanuel.

Vous le nommerez Jésus, car il sauvera son peuple.

Poster un commentaire